Interdiction de Recrutement des étudiants dans les facultés de médecine : Papy Mantezolo réagit !

Interdiction de Recrutement des étudiants dans les facultés de médecine : Papy Mantezolo réagit !

Papy Mantezolo, député National élu de Luozi au Kongo Central n’est pas resté indefférent au sujet de la fermeture par le ministre de l’ESU, des facultés de la médecine non viables en République Démocratique du Congo.

Sur les ondes de Top Congo FM à Kinshasa le lundi 20 septembre, il a exprimé son inquiète concernant cette nouvelle. Pour lui, Muhindo Nzangi, Ministre de l’enseignement supérieur et universitaire (ESU) devrait en premier lieu, mettre en place une commission paritaire pour examiner cette question avant une décision définitive.

« Avant de prendre une décision, il est aussi préférable de prévoir. Aujourd’hui dans notre pays, nous n’avons pas autant d’université qui pouvait n’est ce pas prendre tout les étudiants qui sont à travers nos provinces » a-t-il laissé attendre

Et d’ajouter que

« Dans la province du Kongo Central, on laisse tout simplement l’Université Kongo, alors que nous avons, l’université Kasa-vubu, qui est tellement viable, qui a toutes les installations, qui a tous les équipements médicaux.
Nous avons également, l’université protestante de Kimpese, une université très viable, qui encadre les étudiants au niveau de la médecine »

Cet élu de Luozi qualifie, cette décision d’une “fonte“, et il s’insurge contre le processus ayant conduit le ministre à prendre cette décision.

Par ailleurs, Papy Mantezolo pense que, toutes les universités ont été instituées par des arrêtés ministériels, il trouve mal par la même occasion, que ces réformes passent par la voie d’une simple note circulaire.

Il promet en outre, de saisir le Ministre de ce secteur pour qu’il puisse institué une commission paritaire enfin d’évaluer sa décision.

Il convient de rappeler que, Muhindo Nzangi, Ministre de l’enseignement supérieur et universitaire avait interdit le recrutement des étudiants dans les universités dont les facultés de la médecine étaient non viables par le truchement d’une note circulaire numéro 33, le 17 septembre dernier à Lubumbashi où se sont tenus les états généraux de l’ESU.

Joël Kembongo

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 56 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *