4 personnes ont été tuées dimanche 27 septembre dans le village de Mapendano près de la commune rurale de Munbgalu dans le territoire de Djugu en Ituri après une attaque des rebelles CODECO.

« Les miliciens de CODECO ont fait incursion dans cette localité voisine tôt ce matin. Ils ont tué 4 personnes dont une maman avec son enfant de moins de deux ans. Et deux autres compatriotes », a affirmé le bourgmestre de la commune de Munbgalu, Jean Pierre Bikilisende au micro de Lekinois.cd.

Victime des atrocités commises par ces rebelles, la population a exprimé son ras-le-bol dénonçant l’insécurité qui sévit dans cette contrée de la Rd-Congo.

« Nous étions en train de subir les mouvements de grève de la population qui voulait venir déposer les corps ici au niveau de la poste de la police dans le contexte de protester contre la persistance de l’insécurité dans notre territoire, c’est pour cela que la police a usé des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants et il n’y a pas incident. Les leaders communautaires ont sensibilisé ces gens et la solution a été trouvée. Les deux corps de la maman avec son enfant ont été rapatriés à Iga-bariere et d’autres autres dans la province sœur du Nord-kivu. Bien que le calme soit revenu, les églises, marchés, magasins, hôpitaux n’ont pas fonctionné à la normale. Nous vous rassurons que les dispositions nécessaires sécuritaires sont déjà prises pour sécuriser notre population et ses biens », a-t-il laissé entendre.

Par ailleurs, le gouverneur de la province de l’Ituri, Jean Bamanisa avait, au cours d’un échange avec la presse évoqué les stratégies mises par le gouvernement pour traquer les rebelles CODECO qui violent l’acte de l’accord de paix.

Trésor Mutombo

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *