Ne figurant pas dans le lot de 8 bourgmestres suspendus pour non-respect des instructions relatives à l’assainissement de la ville dans le cadre du projet Kin Bopeto initié par le gouverneur Gentiny Ngobila, le bourgmestre de la commune de Kalamu, Jean Claude Kadima, estime que ces sanctions devraient interpeller les 16 autres bourgmestres qui ont reçu un dernier avertissement, pour se mettre au travail et non se réjouir.

Nous qui ne sommes pas sanctionnés nous ne pouvons pas nous réjouir, mais plutôt nous mettre au travail sérieusement parce que le gouverneur n’a pas mis fin aux sanctions. Si vous ne travaillez pas bien, vous allez être sanctionnés. C’est vrai que je n’ai pas écopé d’une suspension mais je suis sanctionné parce que j’ai reçu un dernier avertissement “, a dit le bourgmestre de Kalamu Jean Claude Kadima.

D’après lui, les travaux visant à assainir les grandes avenues de sa commune ont déjà débuté.

Nous comptons plus attaquer des artères principales parce que c’est là l’image de la commune de Kalamu, entre autre le boulevard Sendwe, l’avenue Kasa-Vubu, allant du pont Gabi au rond point Mariano, l’avenue victoire et Kapela“, a-t-il ajouté.

Signalons ici que la durée de la suspension de ces bourgmestres ira de 1 à 3 mois selon le cas. Il s’agit des chefs de municipalités des communes de :

-Kimbanseke
-Ndjili
-Matete
-Lingwala
-Ngaliema
-Ngiri-Ngiri
-N’sele
-Ngaba

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *