Journée mondiale de l’enfance : Julie Nsuele salue l’engagement des enfants dans la lutte contre le réchauffement climatique

Journée mondiale de l’enfance : Julie Nsuele salue l’engagement des enfants dans la lutte contre le réchauffement climatique

La question liée au changement climatique dans le monde était au cœur de la célébration en république démocratique du Congo de la journée internationale de l’enfance commémorée le 20 novembre de chaque année, une occasion pour Madame Julie Nsuele Manika, présidente de la fondation Grâce à ma mère “Grame” de saluer l’engagement pris par les enfants en RDC sur la lutte contre le réchauffement climatique.

Présente aux côtés officiels congolais lors d’une activité organisée par l’UNICEF à l’occasion cette célébration à Kinshasa, la présidente de la fondation “Grame” a laissée entendre dans une interview accordée à Interkinois.net que, que cette journée est une opportunité de sensibiliser les enfants sur la connaissance de leurs devoirs comme étant des écocitoyens.

Dans la foulée, Julie Nsuele salue l’initiative prise selon laquelle, chaque enfant plantera dans un futur proche un arbre dans le but de protéger la nature face aux effets du réchauffement climatique.

« C’est une journée où l’on est censé sensibiliser les enfants sur la prise des connaissances de leurs droits, mais à cette journée il faut associer également la connaissance de leurs devoirs parceque les enfants n’ont pas que les droits mais aussi les devoirs. Pour cette journée les enfants ses sont mobilisés dans la lutte contre le réchauffement climatique en prenant l’engagement de planter pour chaque enfant un arbre c’est qui va contribuer significativement à la lutte contre le réchauffement climatique », nous a dit madame Julie Nsuele Manika

Pour elle, les gens doivent comprendre que le bien-être que notre terre passe par la conservation de notre faune et flore. À cet effet, la présidente de la fondation Grâce à mère suggère que les personnes doivent s’investir à replanter des arbres à chaque qu’il y a reboisement pour protéger la population contre les changements climatiques observés actuellement.

Notons que, la fondation Grame est une association sans but lucratif bassée à Kinshasa qui a pour mission d’encadrer les filles jeunes en milieux ruraux dans une démarche d’automatisation réaliste.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 38 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *