Journée nationale de l’enseignement : le Syeco demande au gouvernement de mettre en application de l’accord de MBUDI

À l’occasion de la journée nationale de l’enseignement célébrée chaque 30 avril en RDC, le syndicat des enseignants du Congo Syeco par le biais de son secrétaire général adjoint Jean Pierre buseke bulakimi a fait un état de lieu des conditions de vie des enseignants congolais selon les époques jusqu’à l’heure actuelle.

Au cours d’une assemblée tenue ce même vendredi le Syeco, a au nom de tous les enseignants congolais plaidé auprès des membres du nouveau gouvernement de l’Union sacrée de mettre en application l’accord de MBUDI que tous les enseignants attendent depuis un bon moment.

« le Syeco demande au gouvernement de l’Union sacrée de la nation d’appliquer directement l’accord de MBUDI que les fonctionnaires de l’état attendent. Je ne saurais bouclé cette page sans pourtant orienter un message d’espoir au gouvernement » a-t-il déclaré

Il faudrait noter que, l’accord de Mbudi est un contrat social qui a été signé le 12 février 2004 à Mbudi, une banlieue située dans la partie ouest de la ville Kinshasa, entre le Gouvernement de transition de la RDC, représenté par le vice-président de la République Arthur Z’ahidi Ngoma et les syndicats de l’Administration publique et interprofessionnels.

Dans cet accord, le gouvernement s’était engagé à payer à l’huissier 208 $US et au secrétaire général de l’Administration publique 2 080 $US en respectant la tension de 1 à 10.

Preciana Makilutila

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 5 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *