Justice : l’ancien ministre de l’ESPT Willy Bakonga écope de 3 ans de servitude pénale

L’ancien ministre de l’ESPT, Willy Bakonga

24 heures après son extradition vers la ville de Kinshasa, l’ancien ministre de l’enseignement primaire secondaire et technique Willy Bakonga, a été condamné par la cour de cassation à 3 ans de servitude pénale.

En effet, sa sentence a été prononcée par les juges de cette haute instance judiciaire du pays, tard dans la soirée du jeudi 29 avril après une audience publique tenue à la Cour de Cassation située dans la commune de la Gombe à Kinshasa.

En dehors de la peine d’emprisonnement, l’ancien patron de l’ESPT est aussi sommé de payer une amende de 90.000 dollars américains.

Le transfert illicite des fonds à l’étranger est le grief principal que les magistrats reprochent à Willy Bakonga. Bien que son père aurait eu selon certaines sources à plaider devant la Cour que l’infraction est individuelle, son fils qui a été arrêté avec lui a pour sa part écopé de 6 mois de servitude pénale assorti d’une 45.000 dollars américains.

En outre, une somme estimée à 30.000 dollars américains retrouvée dans les bagages du fils de Willy Bakonga a été aussi confisquée append-ton du ministère public.

Rappelons que, c’est depuis le mercredi 21 avril dernier que le promoteur des écoles «Sévigné» a été arrêté de l’autre à Brazzaville où il fut débarqué d’un vol d’Air France qui avait pour direction la ville de Paris en France.

Cette arrestation avait eu lieu, sur demande de Kinshasa qui l’accusait d’avoir détourné des fonds alloués à la gratuité d’enseignement de base en république démocratique du Congo.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 3 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *