Juste après que sénat ait refusé de lever ses immunités parlementaires, le sénateur Augustin Matata Ponyo a, à son tour décidé de traduire en justice ceux qui ont tentés de l’envoyer derrière les barreaux à cause du dossier du parc-agro industriel de Bukanga Lonzo.

En effet, l’ancien premier ministre congolais a par le biais du collectif de ses avocats, porté plainte contre l’inspecteur général des finances Jules Alingete Key et trois autres membres travaillant au sein de l’IGF.

Dans cette plainte déposée auprès du procureur Général Près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe, Maître Safari Mulume l’un de ses avocats révèle que, dans son dernier rapport accablant, l’inspection générale des finances a imputée des faits très graves à l’endroit du sénateur Matata Ponyo ce, non seulement dans but de nuire à sa réputation, mais aussi de porter atteinte à son honneur et à sa considération.

La même plainte renseigne que, le premier ministre honoraire qui est cité par l’IGF dans son rapport comme étant l’auteur « intellectuel » du débâcle du projet du parc-agro industriel de Bukanga Lonzo, n’a pas eu l’opportunité de présenter ses moyens de défense et d’en relever ses observations pour mieux rendre son rapport censé se rapprocher de la vérité.

Et dans la foulée, l’inspecteur Jules Alingete a directement saisi le procureur général près la Cour constitutionnelle, « pour que ce dernier obtienne la condamnation à des sanctions pénales du premier ministre honoraire, en le dénonçant de façon calomnieuse sur la base du rapport susmentionné truffé des contreventé ».

Notons que, dans le même rapport, l’on reprochait au sénateur Augustin Matata Ponyo d’avoir violé les règles de passation des marchés accordés à la société Africom unilatéralement le marché de Bukanga Lonzo.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *