Âme de Kinshasa
Interkinois

Kananga: L’Église CPEC a désormais une extension

La Communauté Pentecôtiste Evangélique du Congo (CPEC) a lancé son tout premier culte inaugural le dimanche 11 août, à Kananga.

Précédé de 6 mois d’enseignements bibliques dont les diplômes ont été remis aux participants, ce culte inaugural a regroupé des centaines de croyants dans la salle CEICA du conseil provincial de la jeunesse.

Pour le révérend pasteur Bruno Tsasa Kongo, l’implantation de cette église à Kananga a pour mission de faire comprendre la vision de l’église CPEC, celle de gagner les âmes pour Christ, tout en se référant à la parole tirée dans le livre de Luc chapitre 05 verset 11 qui révèle:  » ayant abandonné leur barque, ils suivirent Jésus Christ ».

C’est dans ce sens que le pasteur Bruno Tsasa enseigne que si quelqu’un n’a pas encore abandonné le monde, la chair, l’idolâtrie, les iniquités, les querelles et tout ce qui appartient au  diable, il n’est pas capable de cohabiter avec Christ. Se reconnaissant avoir été envoyé pour gagner les âmes perdues, Bruno Tsasa invite les centre kasaïens à s’approcher de l’église CPEC, dont le culte est organisé chaque mercredi soir sur l’avenue Muhona et dimanche matin dans la salle CEICA de la jeunesse au centre ville dé Kananga, afin de suivre la bonne nouvelle permettant d’abandonner les péchés, mais d’être prêt pour la repentance.

Il invite cependant tout le monde à se présenter à l’école biblique qui se tient de lundi à vendredi sur l’avenue Muhona en vue d’approfondir les connaissances sur les questions spirituelles.

Il sied de signaler que la Communauté Pentecôtiste Évangélique au Congo soutient également le ministère de la femme, car souligne. S’appuyant à l’épître de Paul aux galates, Bruno Tsasa Kongo fait savoir qu’il n’y a ni homme ni femme devant Dieu.

Élysée Lusamba Kayembe

Print Friendly, PDF & Email
Partagez l'info!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *