Plus de 2000 cas de victimes des violences sexuelles et celles basées sur le genre et sur mineures ont été documentés par la division provinciale du genre depuis le début de l’année 2020.

Parmi ses victimes se trouvent un bébé de 6 mois. Ce bilan très sombre est livré par enfant avenir ( ENAV) , une structure qui œuvre dans la protection des enfants, ce 20 novembre 2020 à l’occasion de la journée mondiale de l’enfance.

Pour éradiquer ces violences dans l’espace kasaien , son coordonnateur Me Pierre Bibombe propose un plaidoyer auprès de l’État et des bailleurs en vue de leur engagement dans cette lutte.

” Vraiment le bilan est très sombre, nous qu’en tant qu’acteur de défense de droit des enfants , nous devrions redoubler les efforts pour voir comment nous pouvons mettre nos énergies ensemble afin de lutter contre les phénomènes de violences sexuelles qui gangrènent l’espace kasaien. On a vu un enfant de 6 mois , une petite fillette de 12 ans violées dans la ville de Kananga, c’est vraiment inacceptable”, a-t-il déploré.

Toutesfois, il note une faible réponse pronostique en terme de prise en charge des tous les enfants qui ont été recrutés et utilisés dans les groupes des milices et d’autodéfense même des enfants non accompagnés ou les enfants qui sont en séparation avec leurs familles respectives.

J. Mpandanjila

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *