L’information a été livrée à la presse par la société civile locale le mardi 17 novembre 2020, qui lie ces décès à l’absence des magistrats permanents sur place.

Deux détenus sont décédés au cachot de la police nationale Congolaise de Tshimbulu, 2 ème ville du Kasaï-Central en l’espace de 10 jours.

La même source précise que ces infortunés ont passé plusieurs mois dans ces cachots sans être fixés sur leur sort ce qui a entraîné, selon eux, la dégradation de l’état de santé de ces détenus.

La société civile exhorte par ailleurs le Conseil supérieur de la magistrature à affecter les magistrats à Tshimbulu pour décanter cette situation.

De son côté, le premier président de la cour d’appel du Kasaï-Central confirme avoir déjà écrit au Conseil supérieur de la magistrature à ce sujet et attend la suite pour les autres juridictions de son ressort.

J. Mpandanjila

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *