Les lampions se sont éteints ce samedi 20 Juin 2020 à Kananga sur la formation des gestionnaires élus des trois coopératives agricoles des territoires de Dibaya, Luiza et Kazumba.

Pendant trois jours, les responsables de ces entreprises des groupes mises en place dans le cadre du projet d’appui à la justice, à la réconciliation et à la reconstruction du Kasaï Central dans le but de renforcer la cohésion sociale entre les communautés affectées par le conflit Kamuina Nsapu, ont vu leur religion suffisamment éclairée sur la gestion des coopératives agricoles.

Le gouverneur du Kasaï Central, pour qui , l’agriculture constitue un des moyens de réponse aux conséquences redoutables de l’actuelle pandémie de coronavirus, a souligné, à la clôture de cet atelier, qu’il s’agit d’une première action et non la dernière dans ce secteur vital, limitée aux trois premiers territoires ( Dibaya, Luiza et Kazumba).

Dans les prochains jours, les actions similaires seront lancées dans les territoires de Demba et Dimbelenge dans le cadre du projet PIREDD et du programme national de développement de l’agriculture, PNDA” , a rassuré Martin Kabuya qui a en même temps invité les bénéficiaires de cette formation d’être le model de réussite sur terrain pour justifier ses plaidoyers auprès des autres bailleurs de fonds.

Le numéro un du Kasaï Central a par ailleurs rappelé aux gestionnaires élus de ces coopératives agricoles que leur réussite est liée à la mise en pratique des leçons apprises et les a invités à la restitution des résultats de celles-ci.

Rappelons que le projet d’appui à la justice, à la réconciliation et à la reconstruction du Kasaï Central, PAJURR est mis en oeuvre par le programme des Nations-Unies pour le développement, PNUD, le Bureau conjoint des Nations-Unies au droit de l’homme, BCNUDH, et le search For Common Ground , SFCG.

Junior Mpandanjila

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *