Altercation entre les militants de Lamuka et les policiers

La marche de la coalition Lamuka prévue ce samedi dans la ville de Kinshasa a bel et bien eu lieu. Cependant, elle n’est pas allée aussi loin que le souhaitaient les organisateurs.

Bien que les deux leaders de cette coalition, Martin Fayulu et Adolphe Muzito étaient présents eux-mêmes sur terrain pour marcher pacifiquement avec leurs militants, ladite marche a été tout de même dispersée par des coups des gaz lacrymogènes. Et le cortège transportant ces derniers (Fayulu et Muzito) a été escorté par les forces de l’ordre.

La même situation a été observée de 9 heures à 11heures de l’autre côté du district de la Tshangu où l’on pouvait facilement voir plusieurs éléments de la police déployés dans des points chauds de cette partie de la capitale congolaise.

Ce comportement n’a pas été apprécié par plusieurs membres de la coalition Lamuka dont Prince Epenge qui a décrié ce qu’il qualifie de dictature du pouvoir de Félix Tshisekedi sous un État de droit.

Rappelons que cette marche de la coalition avait pour objectif de soutenir les congolais victimes des atrocités dans la partie Est de la RDC.

Mechack Wabeno depuis le district de la Tshangu, Kinshasa

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *