Kinshasa/Économie : Baisse du prix des produits importés sur le marché (Conseil des ministres)

Le gouvernement congolais a via son ministère de l’économie décidé de mettre un coup de pouce dans le panier de la ménagère de sa population qui subit des effets néfastes depuis le début de la Covid 19 en baissant sur le marché les prix de certains produits des denrées alimentaires surgelés importés.

En effet, lors de la dernière réunion du conseil des ministres du vendredi 25 juin dernier, le ministre de l’économie a fait part au conseil, ces échanges avec les opérateurs du secteur des produits surgelés dans le but de nettoyer la structure des prix de ces produits de grande consommation pour aboutir au « prix juste ».

Selon le compte rendu de cette réunion gouvernementale hebdomadaire, après avoir répertorié suite à une analyse « au moins 36 éléments irréguliers non incorporables dans les structures des prix qui les surchargent sensiblement et amenuisent par conséquent le pouvoir d’achat de la population », il a été décidé de revoir à la baisse sur le marché kinois, les prix de tous les produits vivres à grande consommation dont le poulet, Côtes de porc, Chinchards et autres.

Désormais, un carton de poulet entier coûtera de 10 dollars américains contre 28 USD comme celà fut le cas avant, un carton des Côtes de porc qui auparavant s’est négocié autour 22,70 dollars s’achetera à 15 dollars par carton de 10 kilos, les Chinchards 16+ quitte de 42,90 dollars pour 17 dollars par carton de 30 kilos.

Partant de ces nouvelles décisions dans. le secteur économique, le gouvernement congolais a aussi décidé en connivence avec les opérateurs, de mettre en place quelques mesures qui seront d’application dont

•L’application des prix issus des concertations entre le Ministre de l’Économie Nationale et les opérateurs économiques du secteur des produits surgelés ;
• Une mission urgente sera dépêchée en Belgique auprès de la société PLUVERA en vue de vérifier les valeurs FOB des volailles exportées à destination de la RDC ;
• La levée des barrières routières irrégulières qui surchargent les prix des produits de première nécessité.

Rappelons que, depuis le début de la pandémie à coronavirus en RDC, plusieurs produits de première nécessité avait farouchement augmentés sur le marché causant ainsi la frustration de certaines personnes.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 91 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *