Kinshasa : Jean-Marc Kabund auditionné ce jeudi par le parquet général près la Cour de cassation

Kinshasa : Jean-Marc Kabund auditionné ce jeudi par le parquet général près la Cour de cassation

Jean-Marc Kabund, ancien premier vice-président du bureau de l’Assemblée nationale a été brièvement auditionné ce jeudi 28 juillet par le parquet général près la Cour de cassation. Un autre rendez-vous avec le parquet a été fixé pour le mardi prochain.

Kabund est entendu sur notamment des faits d’offense au Chef de l’Etat et injures à l’occasion de sa dernière conférence de presse au cours de laquelle il a fait plusieurs révélations qualifiées des faits graves par le parquet. 

Le bureau de l’Assemblée nationale a autorisé lundi 25 juillet l’ouverture de l’instruction judiciaire autour des propos tenus par le député national Jean-Marc Kabund-a-Kabund lors de sa conférence de presse du 18 juillet.  

Selon le bureau de la Chambre basse du Parlement, cette décision n’a rien à voir avec l’autorisation des poursuites ou une procédure de levée des immunités parlementaires. 

Elle a été prise à la suite du réquisitoire du procureur général près la Cour de cassation en vue d’obtenir l’autorisation d’instruire un dossier à charge du député national Jean-Marc Kabund-a-Kabund pour avoir tenu lors de son point de presse du 18 juillet, des propos injurieux et de nature à alarmer la population et à porter atteinte à l’honneur dû aux institutions publiques et à la dignité du Chef de l’Etat. 

Injures publiques, imputations dommageables, outrages envers les autorités publiques, offenses envers le Chef de l’Etat et propagation des faux bruits sont les principales infractions retenues par la Cour de cassation. 

L’Assemblée nationale avait déjà ouvert à charge du député Kabund un dossier après des « propos injurieux » et « diffamatoires » qu’il aurait tenu à l’endroit du chef de l’Etat. 

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.