Au cours d’une émission tournée le week-end dernier, le vice-gouverneur de la ville Kinshasa a eu à faire des révélations accablantes sur la gestion de la ville depuis la prise de contrôle du gouverneur Gentiny Ngobila, personne avec qui ils ont été élus ensemble à la tête de la ville de Kinshasa en 2019 pour le compte du ticket du PPRD.

Devant les journalistes avec qui il s’entretenait, le vice-gouverneur Néron Mbungu a eu à évoquer mais aussi éclairer plusieurs sujets de la ville méconnus du grand public commençant par son rôle dans la gestion de la ville jusqu’à l’opération Kin Bopeto, le projet phare du programme quinquennal du gouverneur de la ville Gentiny Ngobila.

Selon Néron Mbungu, bien qu’il soit le vice-gouverneur de Kinshasa, il ne joue pas un grand rôle de la gestion de la ville dans ce sens qu’il serait écarté par son titulaire direct à l’hôtel de Kinshasa. Celui qu’on surnomme “Mfumu Ya Bangamoyo” révèle cependant que les adjoints (vice-gouverneur) n’ont pas le pouvoir de contresigner et ce phénomène est fréquent dans presque toutes les provinces.

« Dieu est témoin, je vous dis que je suis écarté de la gestion de la ville de Kinshasa et je ne suis pas le seul vice-gouverneur qui est écarté. C’est presque le même comportement qui règne chez les titulaires dans d’autres provinces », a-t-il relevé.

Répondant à une question sur l’opération Kin Bopeto, le vice-gouverneur a prédit un échec total à ce projet visant à rendre plus propre la ville de Kinshasa. Dans ses propos, Néron Mbungu justifie sa prise de position dans ce sens que le projet Kin Bopeto va échouer parce qu’il ne dispose d’aucun budget conséquent ni un plan, et même le gouverneur de la ville y compris les députés provinciaux seraient au courant de cette situation.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *