Le gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka a au cours d’une rencontre qu’il a eu le mardi 06 octobre dans la salle polyvalente du collège Boboto à Gombe, avec des agents et cadres de la Direction générale des recettes de Kinshasa interpellé ces derniers sur les pratiques mafieuses auxquelles se livrent certains cadres et agents de la DGRK qui utilisent l’argent de l’État à des fins personnelles.

Pour Gentiny Ngobila, Kinshasa a d’énormes défis à relever et pour y arriver, il faudrait mobiliser des moyens nécessaires, des fonds qui selon lui, devraient en grande partie provenir de la DGRK, qui est l’un des organes habilités à mobiliser ces recettes.

“La ville de Kinshasa a beaucoup de défis à relever. Pour cela, il faut des moyens colossaux qui doivent principalement venir de la DGRK. Il est inadmissible que des agents de la DGRK prennent l’argent de la ville pour l’utiliser à leurs fins sans rien verser dans la caisse urbaine. Il est temps que ces pratiques s’arrêtent. Finie donc la récréation”, a-t-il dit dans son discours.

À en croire le premier citoyen de la ville, la mobilisation de ces recettes permettra de développer certaines infrastructures dans la capitale congolaise, des structures qui seront adaptées au nombre assez élevé de la population kinoise.

“Kinshasa est devenue la risée du monde ; nous avons une capitale sale, qui n’a pas été développée depuis des décennies. Il n’y a pas eu de nouvelles infrastructures adaptées pour accueillir la forte population que nous avons actuellement estimée à 15 millions d’habitants. J’ai été élu pour apporter des solutions à ces problèmes et je suis tenu à rendre compte aux Kinois au terme de mon mandat”, a-t-il ajouté.

Notons que la Direction Générale des Recettes de Kinshasa exerce toutes les missions et prérogatives en matière des recettes fiscales, non fiscales et exceptionnelles revenant à la ville de Kinshasa.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *