Kinshasa : Une marche des Pro-kamerhe dispersée à coup des gaz lacrymogènes par la police

Une marche pacifique ayant pour but de soutenir l’ancien directeur de cabinet du président de la république, Vital Kamerhe, condamné à la prison de Makala, a été dispersée par la police nationale congolaise à l’aide des gaz lacrymogènes, ce vendredi 28 mai 2021 dans la ville province de Kinshasa.

Alors qu’ils étaient tous réunis au siège de l’Union pour la nation congolaise UNC situé sur le Boulevard Triomphal non loin du stade des Martyrs dès la matinée de ce même vendredi, les militants de ce parti politique accompagnés de quelques députés nationaux dudit parti, épouse et membres de la famille de Vital Kamerhe n’ont pas réussi à tenir cette marche comme prévue.

Pendant quelques temps, certains cadres influents de l’UNC ont tenté de négocier avec les responsables de la police question de permettre la tenue delà dite marche, mais cette négociation s’est avérée sans succès.

Pour disperser la foule comme dans ses habitudes lors des différentes marches, les éléments de la police ont usés de gaz lacrymogènes. Un acte qui n’a visiblement pas plus à certains cadres du parti politique de Vital Kamerhe dont le député national Bertin Mubonzi qui n’a pas hésité à décrier les méthodes utilisées par les forces de l’ordre au cours de cette marche.

Notons que c’est ce lundi 31 mai 2021 que devrait se tenir une nouvelle audience du procès en appel de Vital Kamerhe lui qui était condamné à 20 ans des travaux forcés à l’issu du procès 100 jours pour détournement des deniers publics.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 1 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *