Plusieurs acteurs politiques de l’opposition, de la société civile et d’autres couches sociales de la province du Kongo central seront dans les rues de la ville de Matadi ce vendredi 31 juillet.

Ces personnalités Né-Kongo disent sortir dans la rue pour demander au gouverneur de la province, Atou Matoubuana, et toute son équipe de démissionner conformément à l’arrêt de la cour constitutionnelle.

La police nationale congolaise du Kongo central de son côté, a interdit l’organisation de toutes les manifestations sur l’ensemble de la province. Ce, pour éviter qu’il ait affrontement car les itinéraires et les heures choisies par les manifestants sont les mêmes. Mais cette décision de la police semble une lettre morte au près de certains notables Né-Kongo.

Par ailleurs ces acteurs des différentes couches sociales qui seront dans la rue ce vendredi ont mise en garde tout intruit qui tentera de troubler le déroulement de cette manifestation dans la ville portuaire. Car depuis quelques temps, des rumeurs circulent sur un prétendu recrutement des personnes venues de Kinshasa pour troubler ladite marche.

Pour sa part, le gouverneur Atou qui a été destituté de son poste depuis décembre 2019, continue à croire que la cour constitutionnelle a été instruite en erreur par le président de l’Assemblée provinciale du Kongo central, Pierre Anatole Matusila. Ce dernier aurait, selon lui, sciemment enlevé certains documents de la plénière pendant laquelle il a été destituté.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *