Kongo-Central : la REGIDESO demande des matériels additifs pour desservir la ville de Matadi

La ville de Matadi chef de la province du Kongo Central

La Régie de distribution d’eau (REGIDESO) centre de Matadi a demandé des matériels additifs comme le floculateur et de deux filtres, pour résoudre le problème de la pénurie d’eau observée depuis plus de cinq mois dans la ville de Matadi, chef lieu de la province du Kongo-Central.

Le directeur provincial de cette entreprise, Julien Masirika, l’a déclaré vendredi 14 mai 2021 à l’issue de la visite des installations de la REGIDESO par le gouverneur de province Atou Matubuana.

Il a précisé que le premier problème se pose au niveau de la floculation. Soulignant que le floculateur qui est là de 800 m3 devient insuffisant. Selon lui il faudrait aussi qu’on ajoute deux autres filtres.

Après sa visite dans les installations de la REGIDESO, le gouverneur Atou Matubuana a promis son implication pour réduire tant soit peu la misère de la population tout en appelant aussi la population à payer les factures de la REGIDESO pour lui permettre de bien fonctionner.

Des observateurs indiquent que la solution durable à ce problème de pénurie d’eau potable serait la mise en exécution de la deuxième phase du projet d’amélioration de desserte en eau potable (PMU), sur financement de la Banque mondiale.

En effet, les 3 500 branchements sociaux dans le cadre de la première phase du projet d’alimentation en eau potable en milieu urbain que finance la Banque mondiale, constituent le nœud de problème lié à la pénurie d’eau dans la ville de Matadi.

La deuxième phase, qui devrait normalement être exécutée en aval, nécessite un financement de 7 millions de dollars. Cette phase consistera à agrandir les usines de captages et de nettoyage d’eau basées à Matadi, en vue d’accroître la production d’eau.

Signalons que cette visite, Atou Matubuana s’est fait accompagner du ministre provincial de l’Energie Guylain Panzu et de deux élus de Matadi.

Il sied de noter que l’usine fleuve de la REGIDESO Matadi a une capacité de production de 39 600 par jour, mais présentement par manque d’un floculateur et du filtre de plus, cette usine ne produit que 26 000 m3 par jour pour servir plus d’un million d’habitants.

Junior Mpandanjila

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 73 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *