Dans des vidéos qui circulent depuis le matin de ce mardi 18 Août sur les réseaux sociaux, la députée provinciale Christelle Kasanji, fille biologique du député national et ancien gouverneur du Kasaï oriental Alphonse Ngoyi Kasanji demande pardon à la première dame de la République démocratique du Congo, Denise Nyakeru 24 heures après l’avoir insulté lors du déguerpissement de son père de sa résidence à Kinshasa/Gombe après le verdict de la justice dans l’affaire foncière qui l’opposait à Gabriel Mokia.

Il m’est attribué d’avoir tenue des propos à l’endroit de la très distinguée Première Dame Denise Nyakeru Tshisekedi. En tant que mère et enfant, j’ai beaucoup d’estime à l’endroit de ma propre mère ainsi qu’à toute les mères du monde. Je ne peux pas manquer du respect à la très distinguée Première Dame Denise Nyakeru Tshisekedi, si quelque part mes propos auraient vexé la distinguée Première Dame pour qui j’ai beaucoup d’estime. Je lui demande sincèrement pardon. L’éducation reçue de mes parents et ma foi chrétienne ne me permettent pas de tenir des propos désobligeants à l’endroit des parents. Chers parents, veuillez me pardonner “, peut-on suivre dans cette vidéo.

Pour rappel, l’ancien gouverneur du Kasaï-Oriental et haut cadre du FCC, Alphonse Ngoyi Kasanji, a été déguerpi lundi 17 août par la police, de la maison qu’il occupait dans la commune de la Gombe, maison appartenant à l’opposant politique Gabriel Mokia.
Ce déguerpissement est l’exécution d’un arrêt de l’ex Cour suprême de justice rendu en faveur de Mokia depuis 2018.

Junior Mpandanjila

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *