« La RDC en a assez de payer le prix des conséquences du génocide rwandais » Patrick Muyaya

« La RDC en a assez de payer le prix des conséquences du génocide rwandais » Patrick Muyaya

« Nous république démocratique du Congo, on en a assez de payer le prix des conséquences du génocide rwandais», c’est en substance la réaction directe de Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement congolais lors de son intervention sur les antennes de RFI ce mercredi 22 Juin 2022 à Paris.

La  réaction  du ministre des médias et porte-parole du gouvernement fait, surtout, suite aux affirmations du gouvernement Rwandais accusant la RDC de soutenir le mouvement rebelle des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) pour déstabiliser le régime de Kigali.

« Tout ceci arrive parce que nous avons été très hospitaliers, que nous avons ouvert nos frontières en 1994 et depuis, notre malheur a commencé. », regrette Patrick Muyaya qui rappelle que depuis 1997, le Rwanda, par le truchement du mouvement de l’AFDL, a dirigé l’armée congolaise à travers James Kabarebe. « Ils avaient en ce moment-là, l’occasion de régler ce problème (FDLR, ndlr) » poursuit le porte-voix de la RDC.

La République démocratique du Congo qui, depuis toutes ces années, paie le prix fort de la présence des FDLR sur son territoire, n’a cessé de combattre ces rebelles à travers ses forces armées.

« Aujourd’hui, si les FDLR subsistent, je ne pense pas que ça soit jusqu’au point de poser un problème de sécurité au gouvernement Rwandais pour qu’il justifie une nouvelle invasion à travers le M23 », renchérie le ministre Muyaya.

Les FDLR sont un groupe armé formé dans la partie Est de la République démocratique du Congo au lendemain du génocide de 1994. Il est composé essentiellement des Hutus rwandais réfugiés en RDC et est opposé à Paul Kagame.

Patrick Lumbala

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.