Le parti politique Nouvel Elan a organisé le lundi 22 février à Kinshasa, une conférence de presse qui avait pour objectif de faire le point sur la marche tenue récemment par les jeunes de la coalition Lamuka contre l’ambassadeur du Rwanda en RDC, Vincent Karega.

Devant la presse, Blanchard Mongomba, secrétaire général du Nouvel Elan, a qualifié de réussite l’organisation de cette manifestation qui pour lui fut un succès.

«Ce sit-in organisé par les jeunes des deux partis de Lamuka ( ECIDé et Nouvel Elan ) était un succès parce que le message était passé, lequel message d’exiger l’expulsion pure et simple de Vincent Karega, ce monsieur négationniste, qui considère la RDC comme une terre conquise», a dit Blanchard Mongomba.

Et d’ajouter que : « Nous, Nouvel Elan, n’acceptons pas qu’un monsieur ambassadeur soit-il, se permette de narguer le peuple congolais en passant par ses dignes fils. Comme l’a dit le président élu Martin Fayulu, il y a la main mise de Kagame et même de son pouvoir dictatorial dans notre pays ».

Cependant, il a fustigé la répression policière observée durant cette marche où 25 manifestants ont été arrêtés. Pour lui, ce sit-in était une occasion pour les jeunes d’exprimer leur ras-le-bol vis-à-vis du pouvoir rwandais et en particulier de l’ambassadeur rwandais en RDC, Vincent Karega, en dénonçant notamment le pillage des ressources naturelles, les massacres civiles dans la partie EST de la RDC, les viols et autres traitements dégradants.

De ce fait, le secrétaire général du parti politique du premier ministre honoraire Adolphe Muzito promet que sa famille politique compte mener d’autres actions dans le but d’obtenir l’expulsion de l’ambassadeur du Rwanda, Vincent Karega.

« Nous n’allons pas reculer et allons continuer avec d’autres actions dans le plus bref délai exiger l’expulsion de cet ambassadeur parce qu’il en fait de trop, non seulement que son pays se comporte comme si nous étions sous le protectorat», a-t-il conclu.

Rappelons que, lors de sa récente sortie médiatique, le coordonateur de Lamuka, Martin Fayulu, a indiqué que le pouvoir dictatorial du Rwanda avait la main mise sur la RDC. Cela avait suscité plusieurs réaction dont celle de Vincent Karega.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *