Bâtiments effondrés, des vitres volés en éclat, une fumée orange au-dessus de la capitale, des quartiers méconnaissables, c’est la situation qui règne en ce moment dans la capitale libanaise, Beyrouth, où une double et forte explosion a coûté la vie à plusieurs personnes et fais plusieurs blessés.

Plusieurs sources évoquent un bilan de plus de 78 morts et plus de 3700 personnes blessées.

Cette tragédie qui s’est produite dans l’après-midi du mardi 3 août au port de Beyrouth, serait due selon le gouvernement, au 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium stockées depuis six ans dans un entrepôt. Les effets de ces explosions se sont même ressenti jusqu’à l’île de Chypre, à environ 200 km de là.

Une journée de deuil national a été décrétée par le gouvernement libanais assortie de l’instauration d’un État d’urgence.

Plusieurs États du monde s’apprêtent actuellement à venir en aide au pays du cèdre. La France par exemple s’est engagée à déployer au Liban un détachement de la sécurité civile et plusieurs tonnes de matériel sanitaire. Des urgentistes vont également rejoindre Beyrouth au plus vite pour renforcer les hôpitaux à en croire le tweet du président français, Emmanuel Macron.

Notez qu’en 2006, le Liban avait également été secoué par une explosion.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *