La route nationale N° 1 reliant la ville de Mwene-Ditu dans la province de Lomami et la ville de Mbujimayi ( Kasaï oriental) était menacée par un ravin à quelques mètres seulement de l’institut Bulelela dans le quartier Macici. Mais Aujourd’hui, cet endroit ne pose aucun problème pour les piétons, les motos même les véhicules qui avaient des difficultés pour y passer. C’est grâce aux travaux de stabilisation du ravin exécutés par l’ONG/ASED avec le financement du gouvernement provincial. Ces travaux veulent coûter la tête du gouverneur de province qui aurait signé selon un député provincial, un marché de gré à gré avec le député provincial Joseph Mbaya Kabue wa Muadi, élu de la ville ferroviaire de Mwene-ditu au nom de l’ONG/ASED dont il est coordonnateur.

En réaction, le seul Député provincial élu du FCC et ayant adhéré à l’Union sacrée, Joseph Mbaya Kabue wa Muadi rejette ces accusations et appelle son collègue à plus de responsabilités et à envisager l’intérêt du souverain primaire.

Il précise que c’est à cause des cris d’alarme lui lancé par la population et les usagers de cette route, qu’il avait suggéré au patron de l’exécutif provincial Sylvain Lubamba Mayombo afin que l’ONG/ASED puisse exécuter ces travaux en attendant le remboursement du gouvernement provincial. Proposition saluée par le gouverneur qui accepté de signer un protocole d’accord avec cette ONG.

La Rn1 avant les travaux de stabilisation.

Les travaux ont été réalisés avec les fonds de l’ONG/ASED et non du gouvernement provincial. Car selon notre protocole d’accord avec le gouverneur de province, il était conclu que nous commencions avec les travaux et que l’exécutif devrait rembourser petit à petit. Les travaux sont à 83% et restent que 17% mais jusque là nous avons reçu que 53% de fonds dépensés. Je sais que tout ces bruits c’est pour faire partir le gouverneur de province. Mais je vous assure tout ces gens là sont à la recherche de leurs intérêts. Vouloir le départ du gouverneur c’est en plus enfoncer la province dans une crise indescriptible“, a déclaré le député Mbaya wa Mwadi.

Et de poursuivre : “ce travail n’est pas bâclé comme certains de mes collègues le disent. Pouvez-vous me montrer là où ce travail est bâclé ? Il faut laisser de distraire la population. Si un collègue cherche l’argent avec torche c’est son problème car on ne cherche pas l’argent comme ça. Nous sommes entrain d’accompagner le chef de l’État dans ses actions et non faire des bruits inutiles à la radio et dans les bases en citant mon nom, contre mes actions pour vous faire connaître. Mais là vous allez vous salir vous même”.

La RN1 après les travaux

Sur place, la population ne tient pas compte de la passation des marchés. Elle salue plutôt la qualité de travaux même s’il reste encore beaucoup à faire.

C’est le seul Député provincial qui répond aux doléances de la population de Mwene-ditu, qu’on le laisse travailler. Sans son intervention, ce ravin allait couper en deux la route nationale N°1 Mwene-ditu – Mbuji-mayi et nos parcelles étaient en danger sans oublier les véhicules qui pouvaient se renverser dans ce ravin”, a déclaré une femme dont la parcelle était la plus menacée.

Signalons que ces actions n’ont pas commencé aujourd’hui. C’est un système de pérennisation lié à la vision du chef de l’État Félix Tshisekedi.

Précision que le Député provincial Joseph Mbaya Kabue wa Muadi est le Coordonnateur national de l’ONG ASED.

Junior Mpandanjila

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *