Lomami/Lutte contre les anti-valeurs : lancement d’un numéro vert pour dénoncer des cas d’abus dans le secteur sanitaire à Mwene-ditu

Lomami/Lutte contre les anti-valeurs : lancement d’un numéro vert pour dénoncer des cas d’abus dans le secteur sanitaire à Mwene-ditu

Le ministre provincial de la Santé de Lomami, François Kazadi Tshiput, a lancé lundi 15 mars 2021, le numéro vert dit “hotline” (+243996034108) à Mwene-ditu, 2ème ville de la province de Lomami.

Une ligne de redevabilité et de dénonciation des cas d’abus et fraudes dans le secteur de la santé en province.

Cette cérémonie s’est déroulée à l’esplanade de Hôtel de ville, en présence du président de l’Assemblée provinciale, Berthos Kabey Diyal, du ministre provincial de l’Intérieur, des députés et des quelques autorités provinciales, locales et sanitaires de Lomami.

Selon le Dr François Kazadi Tshiput, ce numéro vert permettra à la population de dénoncer tous les abus et fraudes commis dans le secteur de la santé et leurs auteurs.

Le ministère de la Santé à travers l’Inspection Générale de la Santé et le partenaire USAID viennent de mettre à notre disposition un outil sans pareil dans la lutte contre les anti-valeurs (abus et fraudes) dans le secteur de la santé. Cet outil place la population bénéficiaire de soins au centre de l’action par la dénomination des abus et fraudes en faisant usage d’un numéro vert pour lui permettre de dénoncer tout cas d’abus et fraudes commis dans les structures et formations médicales jusqu’au bureau central de la zone de santé“, a fait savoir Dr François Kazadi Tshiput, ministre provincial de la Santé.

Il a par ailleurs demandé à la population de dénoncer toute violation de leur droit par les partenaires des services et des soins de santé.

Pour sa part, le président de l’Assemblée provinciale a précisé que cette ligne de dénonciation mise à la disposition de la population, rentre dans le cadre de la bonne gouvernance prônée par le chef de l’État, Félix Tshisekedi.

Au moment où ce lancement vient d’avoir lieu, le pouvoir du peuple lui est complètement remis et le peuple doit exercer son pouvoir avec beaucoup d’objectivité, ça s’appelle ligne de dénomination parce que le peuple doit dénoncer tout cas d’abus et de fraudes constatés dans le secteur de la santé, elle s’appelle ligne de redevabilité. C’est-à-dire, elle rappelle les prestataires des soins au respect des normes et lois qui sont édictées dans le pays“, a déclaré Berthos Kabey Diyal, président de l’Assemblée provinciale de Lomami.

Il sied de rappeler que la ville de Mwene-ditu était la 5ème étape du lancement de ce numéro après la ville de Kabinda, les territoires de Lubao, Ngandajika et Kamiji.

Junior Mpandanjila

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 1 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *