Les 5 militants de l’Union pour la démocratie et le Progrès Sociale tués lors de la Marche Anti-malonda du parti présidentiel dans la ville cuprifere de Lubumbashi, ont été inhumés ce mercredi 05 août.

Les funerailles se sont déroulés devant plusieurs cadres de l’UDPS dont son président ad intérim, Jean Marc Kabund, qui s’est rendu personnellement à Lubumbashi. Dans son discours, l’ancien premier vice président de la chambre basse du parlement, a appelé les militants au calme. Jean Marc Kabund est allé plus loin pour évoquer le livre d’Exode 14 :13 sur le sort qui selon lui, est réservé aux ennemis du peuple.

« Ne craignez rien, restez en place, et regardez la délivrance que l’Eternel va vous accorder en ce jour ; car les Égyptiens que vous voyez aujourd’hui, vous ne les verrez plus jamais ; ceux qui sont décédés ne sont pas partis en vain, mais c’est pour le couronnement de la lutte de l’UDPS qui sera parachevée d’ici peu». a-t-il dit

Pour lui ceux qui ont tué ces 5 militants sont des personnes qui ne veulent pas l’instauration d’un véritable État de droit en RDC.

Je voudrais que vous puissiez constater avec moi qu’il est invraisemblable et totalement paradoxale d’alléguer que notre régime s’en prendrait à nos propres combattants comme certains ont semblé l’insinuer en des termes à peine voilés. Mais selon les bribes d’information en notre possession, la tuerie du 9 juillet est bel et bien l’œuvre de nos bourreaux d’hier qui sont contre l’instauration d’un État de droit véritablement démocratique”, a-t-il ajouté.

Notez que ces 5 militants de l’UDPS avaient trouvé la mort lors de la Marche Anti-Malonda le 9 juillet dernier.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *