Lubumbashi : Pasteur Jacques Kalabo victime d’un lynchage médiatique venant d’un groupe d’avocats et journalistes

Depuis un temps, le pasteur Jacques Kalabo Wa Mwanza fait face à des attaques via les médias et réseaux sociaux de la part d’un groupe d’avocats et quelques journalistes dans le seul but, de ternir son image après que ces détracteurs n’ont pas réussi à l’extoquer de l’argent.

En effet, si l’on se refaire à un communiqué de presse datant du 01 juillet 2021 signé conjointement par son conseil en communication Déo Vuadi et son avocat conseil Me Jean Mbumba, l’affaire pour la quelle le pasteur Jacques Kalabo Wa Mwanza est victime d’un lynchage médiatique remonte il y a de celà 20 ans après la vente d’une parcelle dont il n’avait reçu qu’une procuration en substitut.

Pour la petite histoire, la parcelle dont ont fait allusion dans cette affaire se trouve au numéro 120 de l’avenue Kilenda Balanda dans la commune de Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga, et cette concession appartenait à la famille Du Moulin. Souhaitant dans la foulée vendre leur maison, la famille Du Moulin fera une procuration à leur avocat Me Manrique.

Et à l’époque où il fut défenseur judiciaire, le pasteur Jacques Kalabo Wa Mwanza était également un collaborateur de Me Manrique qui est l’avocat de la famille Du Moulin. Le temps venu pour que Me Manrique puisse se déplacer vers le Zimbabwe, ce dernier décidera alors de faire une procuration en substitut au Pasteur Jacques Kalabo question de permettre à celui qui fut son collaborateur, de poursuivre le processus en son absence car, les démarches pour la vente de cette maison étaient déjà amorcées.

De ce fait, le dossier concernant la vente de la parcelle de la famille Du Moulin comporte deux procurations, comme pour dire, Me Jacques Kabalo n’a jamais eu de contact direct avec Du Moulin, ce qui fait qu’il n’a pas de compte à rendre à Monsieur du Moulin par ce que n’ayant pas reçu mandat de ce dernier.

L’immeuble fût vendu et le prix de la vente a été logiquement remis à celui qui avait reçu mandat de Monsieur Du Moulin et qui devrait transférer l’argent au véritable propriétaire. Toutes les preuves tangibles existe bel et bien, et se trouvent dans le dossier judiciaire, nous renseigne le même communiqué de presse.

Il sied de signaler que, ce même dossier, le pasteur Jacques Kalabo a été traduit en justice, se faisant représenter par ses avocats, cette affaire a été classé sans suite à la Cour d’appel du Haut-Katanga.

Saisissant la balle au bond, l’avocat conseil du pasteur Jacques Kalabo Wa Mwanza y compris son équipe communication se réservent le droit de répliquer à toute attaque visant à salir la personnalité du Révérend Kalabo Jacques devant les instances compétentes.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 22 times, 3 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *