Selon un rapport établi chaque année par l’ONG Transparency International depuis l’an 1995, la république démocratique du Congo est classée à la 168e place sur 180 pays répertoriés dans l’indice de perception de la corruption, pour ainsi dire que, l’Ex Zaïre se trouve parmi les 20 nations du monde où le taux de la corruption est assez élevé.

Et depuis l’avènement de Félix Tshisekedi au sommet de l’État, quelques efforts semblent être fournis par les autorités dans le but d’essayer de revoir à la baisse le taux de ce fléau qui affaiblit au fil des temps les institutions du pays. Ainsi durant l’année 2020 en RDC, des structures visant à exercer ce même travail ont été réactivées à l’instar de l’inspection générale des finances IGF qui a repris avec ses activités de contrôle au sein des institutions publiques.

Sachez que cela fait exactement 17 ans, depuis que l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) a adopté pour la Convention des Nations Unies contre la corruption et a institué le 09 décembre de chaque année la journée mondiale de la lutte contre la corruption.

Cette journée est une occasion de rappeler à tous, l’importance de protéger nos institutions de toute tentative de collusion et de corruption.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *