Marche de Lamuka : la NOGEC exige la libération immédiate et sans conditions de ses militants

Marche de Lamuka : la NOGEC exige la libération immédiate et sans conditions de ses militants

Le coordonnateur du regroupement politique Nouvelle Génération pour l’ Émergence du Congo, Constant Mutamba a dénoncé la répression de la marche de Lamuka à laquelle son regroupement politique a prit part ce mercredi 15 septembre à Tshangu. Un district situé à l’Est de la ville de Kinshasa.

D’après son témoignage, la répression était forte pour une marche qui se voulait pacifique. La police a fait recours à l’usage d’eau chaude, ainsi que de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants et interpellés certains.

Le coordonnateur du NOGEC précise qu’il a eu la vie sauve après s’être échappé de la main des policiers en escaladant un mur.

Signalons que c’est suite la dépolitisation de la CENI que la coalition Lamuka et autres organisations ont initié ladite marche qui était interdite par le gouverneur de la ville province de Kinshasa pour cause la propagation du covid-19, était décalée pour le 17 septembre prochain.

Ariel Katenda

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 30 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *