Marché des batteries et véhicules électriques : Avec près de 70% de la production mondiale, la RDC peut jouer un rôle de premier plan (F.Tshisekedi)

Marché des batteries et véhicules électriques : Avec près de 70% de la production mondiale, la RDC peut jouer un rôle de premier plan (F.Tshisekedi)

La république démocratique du Congo serait mieux positionner pour jouer un rôle prépondérant à travers le monde dans la production des batteries des nouvelles voitures électriques à cause de ces multiples ressources naturelles bassées sur son sous-sol, a laissé entendre le Chef de l’État congolais Félix Antoine Tshisekedi lors du lancement le mercredi 24 novembre 2021 de Drc Africa Business Forum dans la capitale Kinshasa.

Dans son discours du lancement, le Président congolais a fait savoir que ses assises qui se tiennent au palais du peuple donnent à son pays « l’occasion de capitaliser les opportunités d’investissement et aussi de réfléchir sur le développement d’une chaîne de valeur régionale pour l’industrie des batteries dans un contexte d’intégration régionale d’industrialisation de l’Afrique et de transition énergétique ».

Face à la demande “de certains métaux spécialement ce qui entre dans la fabrication des batteries pour le stockage d’énergies intermittentes et de la motorisation électrique”, Félix Antoine Tshisekedi estime que la RDC qui détient près de 70% de la production mondiale, occupe d’abord une position stratégique et peut jouer un rôle de premier plan dans ce secteur.

« Il s’agit notamment du cobalt, du cuivre, du lithium, de l’étain, du nickel, du manganèse, de l’aluminium, des métaux dont la République Démocratique du Congo détient des réserves considérables. Prenons le cas du cobalt par exemple, aujourd’hui métal stratégique, la République démocratique du Congo en détient près de 70% de la production mondiale et détient les 2/3 des réserves mondiales reconnues, son sous-sol est ainsi doté d’importantes ressources minérales pouvant contribuer au développement des énergies propres. Ce qui place le pays dans une position stratégique pour jouer un rôle de premier plan dans cette nouvelle perspective orientée », a-t-il dit dans son discours

Dans la foulée, le Président en exercice de l’Union africaine pense que “le continent africain devrait améliorer l’intégration du secteur extractif aux autres secteurs de l’économie en vue de créer une véritable chaîne de valeur et de promouvoir son industrialisation”.

Notons que, le sous-sol de la RDC regorge en son sein des ressources naturelles qui permettent la fabrication et production des batteries pour véhicules électriques qui devraient au fil des années remplacer des voitures à essence et diesel.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 44 times, 2 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *