La coalition Lamuka a organisé ce mercredi 14 octobre, une marche dit “de l’unité et la défense de l’intégrité territoriale”

Des gaz lacrymogènes pour intimider les manifestants, crevaison des pneus de la jeep de Martin Fayulu, dispositif sécuritaire renforcé, ce sont là les points qui ont caractérisé la marche appelée par Martin Fayulu et les siens.

Si la récente marche de cette coalition fut un vrai succès, celle-ci ressemble visiblement à un pétard mouillé, car la population n’a pas du tout adhéré à l’idéologie. Dans la commune de masina par exemple, toutes les activités se déroulent normalement sous le soleil accamblant de Kinshasa, et la même situation est observée jusqu’à la place échangeur de limité.

Déjà dans la matinée de ce mardi, un bras de fer s’est observé entre les militants de Lamuka et les forces de l’ordre n’ayant pas reçu l’aval de l’autorité urbain. Pour cette marche, la police été obligée de disperser les manifestants, chose que certains cadres de Lamuka ont fustigé.

Et dans la foulée, le nouveau coordonnateur de la coalition Lamuka a vu les pneus de sa jeep être crevés par les policiers, comportement que Martin Fayulu n’a pas apprécié.
” Tant que ma voiture ne sera pas réparée, je ne partirai pas d’ici”, a-t-il lâché au poste de police sous l’effet de la colère.

Rappelons que cette marche avait aussi comme mobile, protester contre les multiples tueries à l’est de la RDC et l’érection de Minembwe en commune rurale.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *