Matata contre l’IGF au sujet de Bukanga-lonzo: pourquoi cette agitation et cette communication boueuse de l’homme à la cravate rouge ? (Tribune de Deo Vuadi)

Matata contre l’IGF au sujet de Bukanga-lonzo: pourquoi cette agitation et cette communication boueuse de l’homme à la cravate rouge ? (Tribune de Deo Vuadi)

Dans un pays normal, on se demanderait certainement comment un Premier Ministre aurait financé la construction d’une université privée alors que le plus grand projet agricole de son mandat a coulé sans produire une seule graine de maïs… La vraie et crédible enquête devrait s’attarder sur ce mécanisme super efficace et génial afin de promouvoir cela et en faire un principe de la macroéconomie qui serait enseigné par le concerné avec véhémence et précision.

Plus loin, on s’inquiéterait de la manière dont une certaine classe de journalistes le sanctifie et le couvre maladroitement de gloire depuis le rapport de l’IGF ; ce qui démontre une puérile agitation d’un coupable mal entouré par des personnes qui confondent le métier d’Attaché de presse et de Conseiller en Communication. C’est à se questionner sur la durée, la nécessité, la profondeur, la qualité et le résultat de cette campagne qui, en réalité, ne pourra qu’accentuer les regards sombres appuyer sur l’homme à la cravate rouge.

En temps normal, on s’occuperait à constituer rapidement une commission neutre qui se chargerait de reconstituer la planification et l’exécution du budget du projet BUKANGOLONZO avec des conclusions crédibles qui seront partagées avec l’IGF, la Présidence, la Primature et la Justice, avant publication, afin de statuer directement sur la nécessité d’ouvrir un dossier judiciaire ou non. On éviterait ce tourbillon médiatique autour d’un sujet sensible que les uns trouvent comme moyen de survie au point de vendre toute dignité professionnelle.

Pourquoi autant d’agitations de la part de Matata Ponyo et sa ligue de rédacteurs ? Ne devrait-il pas attendre patiemment l’ouverture du procès, s’il y en avait, en lieu et place de se lancer dans de la communication de crise ? N’a-t-il pas de preuves de sa pseudo gestion transparente qu’il mettrait alors à la disposition de la Justice ? Pourquoi la persistance de son nom dans ce dossier au point que tout congolais le croit coupable ? Pourquoi fait-il preuve de peur de se retrouver face à un juge ou de voir d’autres secrets de ce projet s’ébruiter ? Que cache-t-il exactement derrière cette boueuse campagne de communication budgétivore ?

Prendre plaisir à menacer l’IGF ne va servir à rien comme d’ailleurs l’enquête journalistique creuse publiée dernièrement qui n’a servi qu’à l’enfoncer encore plus. Qu’est-ce qui manque exactement à Matata ? De la communication stratégique qui implique une gestion pragmatique et calme de crise. Il est déplorable de constater qu’il ne se rend pas compte que l’agitation ne va aucunement l’aider dans la situation actuelle et qu’il devrait normalement aller dans le sens inverse.
Tout compte fait, il lui avait fallu de la stratégie pour SEMER LE MAIS ET RECOLTER UNE UNIVERSITE !

Pour rappel, BUKANGALONZO était le projet agricole qui devait résoudre plusieurs problèmes d’alimentation en apportant en grande quantité des denrées pouvant desservir suffisamment la Ville de Kinshasa et les environs ce qui aurait eu comme conséquence la baisse des prix.

Deo Vuadi
Expert en Communication de Crise

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 21 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *