Suite son communiqué publié au nom du ministère de l’intérieur et sécurité sur l’assassinat de l’ambassadeur de l’Italie en RDC, Monsieur Astride Bulakali le directeur de cabinet adjoint dudit ministère a été suspendu de ses fonctions par le vice ministre de l’intérieur Innocent Bokele depuis ce mercredi 23 février.

Selon une correspondance signée par ce Vice ministre de l’intérieur qui fait l’intérim de son titulaire Gilbert Kankonde en mission officielle, la raison principale de cette suspension serait le fait que ce directeur de cabinet adjoint a publié ledit communiqué alors qu’il n’en avait pas qualité et n’avait même pas reçu de mandat.

D’après Innocent Bokele, la suspension de Monsieur Astride Bulakali s’appuie spécialement aux articles 22 et 25 ainsi que l’article 30 du décret-loi N°017/2002 du 03 octobre 2002 portant Code de bonne conduite de l’Agent public de l’État et ceci conformément à l’ordonnance n°20/016 du 27 mars 2020 portant Organisation et Fonctionnement, Modalités de collaboration entre le Président de la république et le Gouvernement ainsi qu’entre les membres du Gouvernement.

Rappelons que dans son communiqué publié à la date du lundi 22 février, le directeur de cabinet adjoint du ministre de l’intérieur et sécurité avait révélé que les services de sécurité congolais n’était pas informés du déplacement de l’ambassadeur Luca Attanasio dans la partie Est de la pays où il a été abattu par des groupes rebelles.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *