Dans la quête de plus d’éléments dans le procès sur le meurtre de deux experts de l’ONU, Michael Sharp et Zaida Catalán, tués en mars 2017 dans la province du Kasaï, la Cour militaire de cette province a autorisé la journaliste de la RFI Sonia Rolley a comparaître devant les juges.

Devant cette Cour, la correspondante de la Radio France Internationale va comparaître comme « renseignant ». Le ministère public qui avait formulé cette demande de comparution estimé que Sonia Rolley pourraient éclairer beaucoup de zone d’ombre parce que cette journaliste a réalisé plusieurs reportages sur ce meurtre.

Sonia Rolley aurait également, toujours dans le cadre de ses reportages, parlé avec Jean Bosco Mukanda qui est cité comme le principal suspect dans cette affaire.

« Madame Sonia Rolley a beaucoup travaillé en tant que journaliste sur le meurtre des experts. Il serait important qu’elle vienne renseigner la justice sur ce qu’elle sait afin d’aider l’humanité entière à avoir l’idée exacte sur ce qui s’est passé », a déclaré général Cyprien Muwawu.

Rappelons que Michael Sharp et Zaida Catalán ont trouvé la mort un certain 12 mars 2017, alors qu’ils se trouvaient au Kasaï en train d’enquêter sur des violations du droit international humanitaire. A en croire leurs proches, la scène de l’assassinat de ces deux experts a été filmée et bien planifiée.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *