Le député provincial élu de Lingwala, Mike Mukebay, est toujours détenu à la prison central de makala, malgré la confirmation hier 3 mars, par la cour d’appel de la Gombe, de sa libération conformément à l’arrêt de la cour constitutionnelle rendu le 7 février dernier.

Un retard que l’un de ces avocats qualifie de manœuvre dilatoire car, estime-t-il, son client devrait en ce net moment bénéficier de la liberté.

“Nous avons vu le procureur général, il estime que comme il y avait deux chambres dans le dossier de Mike Mukebay est que l’une avait constaté la décision de la cour constitutionnelle, l’autre aussi devrait faire la même chose mais c’est des manœuvres dilatoires. De toutes les façons, ces manœuvre ne doivent pas ébranler la décision de la cour constitutionnelle, donc nous attendons qu’on puisse organiser une audience dans un bref délai, demain ou après demain pour que l’autre chambre là puisse constater cette décision” a dit à Interkinois, Me Papy Mbaki.

Avant de poursuivre: ” Vous savez, on a toujours dit que la justice élève une nation. il ne faudrait pas administrer la justice pour satisfaire un certain nombre de personnes ou de politiciens parce que ne s’étend pas avec une telle personne. Cela ne va pas aider notre pays. On a tué des congolais pour que nous puissions obtenir l’alternance aujourd’hui et il faudrait pas que la justice d’aujourd’hui ait la même image que celle d’hier”.

Rappelons que la cour constitutionnelle avait dans son arrêté, annulé la décision prise par le bureau de l’Assemblée Provinciale de Kinshasa (APK) levant les immunités parlementaires de Mike Mukebay placé en détention depuis novembre 2019.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *