Azarias Ruberwa manywa, le ministre congolais d’État en charge de la décentralisation est attendu dans tous prochains jours à la chambre basse du parlement pour s’expliquer dans l’affaire de l’érection de minembwe en commune, un sujet qui fait couler encre et salive. Cette résolution ressort d’une plénière à huis clos tenue jeudi 15 octobre à l’Assemblée nationale.

Après débat et délibération les élus nationaux ont opté pour la convocation de celui qui fut vice président de la RDC lors du régime 1+4 et souhaitent attendre de lui des explications claires dans cette affaire.

“C’est une grande victoire, nous avons levé nos voix pour demander l’interpellation du ministre Ruberwa qui est allé dans une mission que nous trouvons suspecte, nous voulons comprendre ce qu’il est allé faire là-bas et pourquoi cette précipitation sur Minembwe, surtout que dans son ordre de mission il n’était pas prévu qu’il aille installer une commune. Nous l’attendons de pied ferme”, a dit à interkinois le député Ados Ndombasi au sortir de la plénière.

Bien que son dossier faisait partie des 3 points débattus à l’ordre du jour, la ministère des affaires étrangères Marie Ntumba nzeza, elle, ne sera pas interpellée par la chambre basse pour s’expliquer concernant la suspension de l’octroi des passeports en RDC. L’Assemblée a jugé inopportune de l’interpeller pour un simple contrat avec une entreprise, nous affirme un élu national.

Il sied de signaler qu’après sa présence au parlement, le ministre de la descentralisation Azarias Ruberwa doit d’abord être notifié par la chambre basse comme pour dire qu’une procédure a été lancée.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *