Contrairement à ce qui se raconte au sein de l’opinion quant à la mise en place effectuée par la Ministre de la Fonction Publique, Yolande Ebongo, le nouveau secrétaire général au ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU), Barthélémy Okito, a au cours d’une conférence de presse tenu, dimanche 26 avril, fait savoir que cette mise en place a respecté la procédure légale.

Barthélémy Okito a présenté des documents et autres preuves confortant la thèse du respect des textes réglementaires par la Ministre de la Fonction publique en invitant ceux qui accusent Yolande Ebongo d’avoir violé certaines dispositions légales à se documenter. Devant les chevaliers de la presse, il a saisi cette occasion pour faire un aperçu historique du processus de la réforme et du rajeunissement de l’administration publique, initiée par le Président de la République honoraire, Joseph Kabila Kabange.

« C’est la Ministre de la Fonction publique qui a tous nos dossiers. C’est elle qui reçoit toutes les cotations des SG émanant des ministres sectoriels. Et elle a le profile de chaque Secrétaire Général », a-t-il déclaré tout en rassurant les 32 nouveaux secrétaires généraux affectés qu’il n’y a pas eu d’intrusions politiques dans cette mise en place. Barthélémy Okito a rassuré que les 32 SG non affectés seront utilisés utilement au sein des services et autres structures de l’administration publique et que la Ministre signera un arrêté quant à ce.

Par ailleurs, l’ancien secrétaire général aux sports a tout de même rappelé la démarche qu’avait entreprise en son temps le ministre de la Fonction publique de l’époque, Michel Bongongo. Ce dernier s’était en effet remis à l’arbitrage de la Cour Suprême de justice, qui lui avait donné raison, après interprétation rigoureuse de l’arsenal juridique qui régit l’Administration publique en RDC tout en signifiant qu’après l’investiture de Félix Tshisekedi, son Directeur de Cabinet a demandé au Ministre de la Fonction publique de sursoir l’exécution de la mise en place des Secrétaires Généraux et d’entamer le processus d’annulation des deux ordonnances précitées.

Il sied de signaler que Barthélémy Okito est le doyen de tous les secrétaires généraux de l’administrateur publique encore en activité. Après avoir passé plus d’une décennie en tant que secrétaire général aux sports, il a été affecté à l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU).

Trésor Mutombo

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *