Dans une sortie médiatique effectuée ce samedi 22 août, le président du regroupement politique AFDC et alliés, Modeste Bahati Lukwebo, a fait savoir qu’il n’a jamais eu de problèmes avec l’autorité morale du FCC, Joseph Kabila, tout en pointant du doigt les caciques du camps Kabila.

« Je n’ai jamais eu de problèmes particuliers avec l’ancien président, Joseph Kabila », a-t-il confié au micro de TopCongo. Et de poursuivre : « dans mon langage, j’ai toujours été courtois. Je ne l’ai jamais insulté comme j’ai entendu beaucoup d’autres le faire ».

Malgré la crise de leadership, qui s’observe au sein du regroupement dont il ne cesse de réclamer la paternité, Modeste Bahati a appelé les dissidents à revenir au bon sentiment. Il a évoqué notamment l’histoire de l’enfant prodigue.

« Nous devons savoir pardonner. Je suis un chrétien. Nos bras sont grandement ouverts, à tout moment, quand ils veulent revenir, ils peuvent revenir, nous allons les accueillir comme des enfants prodigues », a-t-il invité. Et d’ajouter : « Nous n’avons jamais pensé un seul instant qu’ils (les dissidents) n’appartiennent pas à l’AFDC-A. D’ailleurs, personne n’a jamais pris le courage d’écrire qu’il quitte le président national statutaire ».

Tel un feuilleton qui est loin de se terminer, la crise de leadership opposant Modeste Bahati et Nene Nkulu a connu un autre tournant après l’arrêté publié par le ministre de l’Intérieur, Gilbert Kankonde en donnant raison au camps de Bahati.

Trésor Mutombo

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *