Le congrès argentin a officiellement adopté ce mercredi la loi légalisant l’avortement chez la femme ou la jeune fille vivant dans ce pays, deux ans après que ce même projet a été rejeté.

Durant une plénière ce mercredi 30 décembre, les sénateurs ont après examen et vote décidé que l’avortement devienne légal dans ce pays, de ce fait 38 sénateurs ont voté pour, 29 contre et une abstention.

Les textes de cette nouvelle loi prévoit la possibilité d’avorter jusqu’à la 14e semaine de grossesse.

Une nouvelle qui a été accueillie avec une grande joie auprès des mouvements féministes, puisqu’avant cette adoption, l’avortement n’était permis qu’en cas de viol ou de danger pour la vie de la mère, selon une loi datant de 1921.

Ainsi, l’Argentine rejoint le cercle vicieux des pays comme Cuba, l’Uruguay, le Guyana et la province de Mexico, qui sont les seuls à autoriser l’IVG sans condition en Amérique latine.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *