La manifestation contre les violences policières à Abuja au Nigeria prend de plus en plus, de l’ampleur. Le visage de l’artiste musicien nigérian, Davido, a été aperçu, lundi 12 octobre dans le rang de manifestants.

Manifestement, au Nigeria, les jeunes sont loin de baisser pavillon dans leur démarche. Ils étaient une nouvelle fois dans la rue malgré l’annonce du gouvernement concernant la dissolution de l’unité de la police. Cette dernière est de plus en plus très contestée notamment pour les arrestations arbitraires.

« Ils nous disent toujours : “on va changer, on va changer”, mais ils pensent qu’on n’est pas sérieux. C’est pour ça qu’on est ici. C’est le plus gros péage de Lagos, et tous les jours, il leur rapporte énormément d’argent. Donc nous avons décidé qu’aujourd’hui, personne ne passerait ici, qu’ils ne gagneraient rien. Comme ça, ils vont comprendre qu’on est très sérieux », a déclaré une manifestante au micro de RFI.

Par ailleurs, cette situation a poussé le président Mamadou Buhari à sortir de son silence depuis l’éclatement de ces manifestations contre les violences policières. Mamadou Buhari a promis une réforme dans ce secteur.

« Le démantèlement de la brigade anti-braquage n’est que le premier pas dans notre engagement pour une réforme étendue de la police, afin de garantir que le premier devoir de la police est bien de protéger la vie de nos concitoyens », a-t-il confié.

Après cette sortie médiatique du Chef de l’État, les jeunes du Nigeria ne cessent de dénoncer la situation qu’ils vivent en exigeant une réforme radicale notamment la bonne gouvernance.

Trésor Mutombo

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *