Âme de Kinshasa
Interkinois

Non respect des droits des personnes handicapées en RDC : FOPHAC et GRADHAC alertent

6 ans après la ratification de la Convention des Nations-Unies relative aux personnes vivant avec handicap, la RDC prédente un bilan négatif de la mise en application de ce traité.

Ce constat a été dégagé lors de la table ronde organisée le mercredi 15 mai dernier par le Groupe des Droits des Personnes handicapées au Congo (GRADHAC) avec les organisations des personnes vivant avec handicap de Kinshasa avec l’appui de NED et du Forum des Personnes vivant avec handicap d’Afrique centrale (FOPHAC). Objectif poursuivi : faire le bilan de la mise en oeuvre de la Convention des Nations Unies relative eux droits des personnes handicapées.

Le constat est amer. Il appert que les PVH vivent dans des conditions précaires en RDC. « Pas d’accès à la justice, à l’éducation, à la santé, à la formation professionelle, à l’emploi… », renseigne Me Patrick Pindu, Directeur exécutif du FOPHAC et Coordonnateur du GRADHAC.

La table ronde a aussi constaté « la non participattion des Pvh à la vie politique et publique, le manque d’aide à la mobilité, la difficulté d’accessibilité aux moyens de tansport, la mendicité chez les pvh ainsi que l’absence des lois de protection des pvh.  »
Les femmes vivant avec handicap sont toujours discriminées », a ajouté Me Pindu.

Face à cette situation, les organisations des personnes handicapées ont tiré la sonnette d’alarme et interpellé les autorités du pays. Il sied de rappeler que les pvh représentent près de 18% de la population congolaise.

Casimir Mbiyavanga

Print Friendly, PDF & Email
Partagez l'info!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *