Deux quartiers de la commune de Bulongo ont été la cible d’une nouvelle incursion des présumés rebelles des ADF en territoire de Beni la nuit de lundi à ce mardi 22 décembre 2020. Cinq personnes ont perdu la vie.

Les Forces Démocratiques et Alliées (ADF) ont encore une fois endeuillé la population de la commune de Bulongo en territoire de Beni. 5 personnes dont un militaire ont été tués, 3 autres ont été grièvement blessées et plusieurs boutiques pillées. Tel est le bilan avancé par les autorités locales.

Joint par la rédaction d’Interkinois.net , e député nationale Paul Muhindo Vahumawa, élu de la région, qualifie cette attaque d’humiliation et une démonstration de la faiblesse des services de sécurité dans la protection des civils et de leurs biens .

« C’est un échec terrible contre le renouvellement du mandat de la Monusco. Cette situation nous a inquiété et ça s’est passé dans une confusion terrible par ce que hier pendant que la population s’organisait pour se protéger au tour du feu et chaque nuit les hommes dorment à l’extérieur pour surveiller se qui se passe la nuit, curieusement le bourgmestre a pris une mesure interdisant cet initiative », a-t-il lâché.

Et d’ajouter : « Je ne sais pas quelle coïncidence on peut lier entre la décision du bourgmestre, l’attaque effectuée par les ADF et les morts que nous avons observés, voilà pourquoi nous condamnons cela . Nous appelons à une enquête très sérieuse et il faut que toutes ces personnes soient mises à la disposition de la justice. » conclut-il.

Pour rappel? cette nouvelle attaque sanglante est intervenue après l’inhumation des 16 militaires tués le weekend dernier dans les affrontements entre l’armée congolaise et les ADF à Kifrere dans le secteur de Rwenzori.

David Bitwayiki

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *