Alors que le dossier de la commune rurale de Minembwe continue à susciter des réactions venant de partout, Le nouveau coordinateur de la coalition Lamuka, Martin Fayulu a appelé à une marche de l’unité et de la défense de l’intégrité territoriale » dans les villes de Kinshasa et Uvira au Sud-Kivu.

Dans la ville volcanique, les militants de l’Ecidé ont aussi voulu répondre à l’appel de leur autorité morale. Regroupés devant le bureau de l’Ecidé en attendant le lancement de la manifestation, les militants ont été dispersés par la police nationale congolaise.

Si la marche avait pour objectifs de dire non à l’érection de la commune rurale de Minembwe, les militants du parti cher à Martin Fayulu voulaient aussi dénoncer la montée en flèche de la criminalité urbaine dans la ville touristique de Goma, affirme un proche du parti.

« Il y a certains policiers qui sont venus prendre nos chaises de bureau , ils ont pris nos drapeaux et nos mégaphones comme ils l’ont toujours fait. Nous demandons que ces policiers soient sanctionnés car ce sont eux qui viennent de troubler l’ordre public » a indiqué Bidi Maombi rapporteur adjoint du bureau urbain de l’Ecidé.

Notons que jusque là, aucun mort n’a été enregistré lors de cette répression devant le siège urbain du parti « Engagement pour la citoyenneté et le développement ». Aux dernières nouvelles, plusieurs militants qui voulaient exprimer leur mécontentement ont été arrêtés.

Conformément à l’appel de Martin Fayulu, la marche s’est bel et bien déroulée à Kinshasa et à Uvira où l’on signale déjà quelques dérapages .

David Bitwayiki

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *