Dans une déclaration faite ce mardi 15 septembre, les agents et cadres de l’Office de Gestion du Fret Multimodal (l’OGEFREM) ont exigé la libération de leur directeur général Patient Sayiba placé sous mandat d’arrêt provisoire au cachot du parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe.

Les agents et cadres de l’OGEFREM ont boycotté le travail pour manifester et exiger la libération de Patient Sayiba. Selon eux, leur DG est victime de la bonne gestion de cette entreprise publique. Profitant de cette occasion, les agents et cadres de cette institution se sont également opposés à la décision de rapporter la mise en place générale opérée au sein de cet établissement public. Cette décision a été prise lors du dernier conseil des Ministres.

Par ailleurs, la manifestation des agents et cadres de l’OGEFREM n’a pas laissé indifférent le National du parti ECCO, Adam Bombole. Ce dernier a fustigé cette réaction des travailleurs de l’OGEFREM.

« Comportement répréhensible à sanctionner !
Une entreprise publique n’est pas la propriété d’un individu ou d’un camp politique !
La justice qui instruit à charge et à décharge doit exécuter sa tâche en toute sérénité !
Autrement, la déliquescence du pays en marche »
, a-t-il déclaré via son compte Twitter.

Patient Sayiba est soupçonné d’avoir détourné les fonds alloués pour la construction du port sec de Kasumbalesa dans la province du Haut-Katanga. Il a été placé en mise en détention provisoire après une longue audition lundi 14 septembre.

Il sied de noter que Patient Sayiba avait décliné plusieurs convocations de la justice congolaise pour fournir des explications quant à la traçabilité d’une somme estimée à 21 millions USD.

Trésor Mutombo

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *