Contrairement à la polémique suscitée autour du don versé par le comité Agnès Mwad de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) pour soutenir la riposte contre le Coronavirus (COVID-19) en Rd-Congo, le député national, Guy Mafuta Kabongo Munu Yala, a, vendredi 22 mai, au cours d’un entretien accordé à Interkinois.net salué le geste posé par l’équipe dirigeante de la CNSS en cette période de crise sanitaire.

Alors que plus d’un au sein de l’opinion crient au scandale, Guy Mafuta Kabongo a laissé entendre que le don de la CNSS est raisonnable, mais aussi la loi donne un feu vert à cette entreprise de poser de gestes caritatifs. Il a également rapporté que cette contribution versée au Fonds National de Solidarité Contre le COVID-19 (FNSCC) respecte l’équilibre d’autant plus qu’il n’y a pas d’arriérés de salaires au sein de cette institution.

« La loi donne le feu vert à la Caisse de poser des actions à caractère sanitaire et social. (Cf. Art. 2 complété par l’art. 123, alinéa 3 de la loi n°16/009 du 15 juillet 2016 fixant les règles relatives au régime général de la sécurité sociale », a-t-il expliqué. Et d’ajouter : « La bonne gestion d’une entité suppose aussi la constitution des réserves auxquelles on recourt pour faire face à certains aléas. La CNSS vient d’en donner l’exemple. Il nous revient d’inciter d’autres entités à emboîter le pas plutôt que créer un précédent qui décourageraient plus d’un ».

D’aucuns ignorent que cette crise sanitaire a une répercussion néfaste sur la situation socio-économique. Face à cette situation ô combien inquiétante, Guy Mafuta fort de son expertise en gestion de sécurité sociale, a indiqué que dans d’autres pays africains notamment au Sénégal le secteur public et privé ont versé 60 millions USD pour la riposte contre la pandémie.

« Ce gestionnaire avéré en matière d’assurance-maladie évoque l’exemple du Sénégal où le secteur public et privé ont versé 60 millions USD comme participation au fonds de lutte contre la Covid-19 », a-t-il fait savoir. Et de poursuivre : « Les entreprises du secteur public et privé sont appelées à soutenir l’Etat dans la relance économique pendant et après la COVID-19 ».

Étant député membre de la commission des Relations avec l’Extérieure, Guy Mafuta a rappelé sur la nécessité d’examiner les lois portant ratification des prêts que les entreprises du secteur tant privé que public pouvaient consentir à l’État congolais ainsi que d’éviter des intérêts parfois excessifs. Par ailleurs, l’élu de Tshipaka a fait remarquer que sous d’autres cieux l’État se ressource auprès des entreprises étatiques en cas d’une crise question de relancer l’économie nationale.

Il sied de rappeler qu’en début de semaine, soit le lundi 18 mai dernier le Directeur Général de la CNSS avait remis une enveloppe d’un million de dollars américains à la FNSCC pour appuyer la riposte contre le COVID-19 en Rd-Congo. Cette dernière compte à ce jour plus de 1500 cas confirmés de personnes atteintes de la pandémie.

Trésor Mutombo

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *