L’un des partis politiques importants du Front commun pour le Congo, l’ECT invite ses cadres et rangé derrière l’idéologie de Joseph Kabila, Président de la République honoraire et Autorité morale du Front commun pour le Congo. Message lancé en marge de la cérémonie d’échanges des voeux de ce parti ce dimanche 26 janvier à Kinshasa.

“Nos souhaits les plus ardents sont ceux de voir chacun de nous s’imprégner de la philosophie chère à notre Autorité morale chaque fois que nous sommes confrontés au problème avec nos adversaires politiques”, a déclaré Me Boniface Balamage, Président de l’ECT. Et de poursuivre : “il faudra laisser nos oeuvres parler à notre place et poursuivre nos objectifs de 2023”. Ce message paraît comme la méthodologie la mieux adaptée face aux différentes crises qui naissent tantôt entre le FCC et Lamuka, tantôt entre le FCC et ses alliés du Cap pour le Changement (CACH).

L’ECT se veut un parti kabiliste et à même de défendre cette idéologie de la plus belle manière. Cette cérémonie était aussi l’occasion pour les cadres et militants de l’ECT de réitérer leur indéfectible loyauté à leur autorité morale.

Prenant la parole pour prononcer son message dss voeux, le professeur Félix Momat, haut cadre de l’ECT, a parlé sur un ton conciliateur dans ses souhaits aux leaders de deux plateformes qui dirigent le pays. “J’adresse donc ici mes premières salutations au Président honoraire de la RDC et Autorité morale du FCC, Son Excellence Joseph Kabila Kabange mais aussi au Président de la République, Chef de l’État, Son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, deux architectes de la seule et unique majorité présidentielle et parlementaire dans notre pays dont la nécessaire préservation est gage de paix, de stabilité et de développement”, a-t-il déclaré.

Bilan très positif du bureau du parti

Dirigé depuis le 20 juin 2018 par une nouvelle équipe menée par Boniface Balamage N’kolo, le nouveau bureau du conseil politique national de l’ECT compte plusieurs réalisations à son actif. Il y a d’abord le rassemblement et la remobilisation de tous hauts-cadres, cadres et militants du parti. Il faut le dire, ce parti était caractérisé à un moment par des querelles intestines et des divisions sans précédent. Grâce au nouveau leadership, le calme et la sérénité règnent à nouveau. Une de grandes réalisations, c’est aussi l’implantation du parti passant de 50 à 70 % du territoire national avec sièges notamment au Haut-Lomami et au Lualaba. Il y également l’organisation des sessions d’adhésions massives à Kinshasa, Lubumbashi, Goma, Bukavu, Mbuji-mayi, Kananga, Kolwezi et Kalemie.

Dans l’actif du même bureau, l’on note l’internationalisation du parti au niveau de la diaspora congolaise à travers le monde dont déjà 4 représentations. Le nouveau leadership a aussi imposé la traçabilité des comptes du parti. Le secrétariat général est doté d’un cabinet qui gère le parti au quotidien.

Actuellement, L’ECT est implanté dans 18 provinces sur les 26 que compte la RDC. Son président, Boniface Balamage, a annoncé la poursuite de l’implantation de l’implantation dans le reste des provinces dans l’objectif de couvrir toute la République.

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *