Politique : « Je suis le plus constant des politiciens congolais » (Steve Mbikayi)

Politique : « Je suis le plus constant des politiciens congolais » (Steve Mbikayi)

Deux ans après l’exclusion de son Parti Travailliste (PT) au sein du regroupement AFDC, Steve Mbikayi son président a fait le tour d’horizon de l’actualité de l’heure au pays du pays, notamment, ses relations avec le président du Sénat Modeste Bahati Lukwebo, les menaces du parti de Moïse katumbi de quitter l’union sacrée, et la loi “Tshiani”.

L’ancien ministre de l’enseignement supérieur et universitaire l’a fait savoir le mercredi durant l’émission face à face sur la Radio Top Congo à Kinshasa.

Pour lui, il y aucune raison d’être en conflit avec le sénateur Bahati puisque, lorsque le Parti Travailliste a été exclu de l’AFDC-A, le PT, ses députés nationaux et ses membres sont allé créé “le Front Patriotique 2023” comme regroupement tout en restant membre de l’Union sacrée.

Pendant cette interview, le député national élu de la Funa, a crevé l’abcès en apportant la lumière au sujet du bras de fer entre lui et Modeste Bahati.

« Bahati Lukwebo, nous a exlus de L’AFDC-A depuis 2019, mais a caché la décision. Pour revendiquer les postes, il nous a intégré dans les nombres des députés AFDC-A. Pour partager, il nous brandit la décision nous excluant » a révélé Steve Mbikayi

En revanche, pour ce qui est du bilan du président de la République, Félix Tshisekedi au sommet de l’État, l’initiateur du front patriotique 2023 note des avancées significatives.

« Le bilan de Félix Tshisekedi est très positif. Sur le plan politique, il a fait montré d’un génie en demolissant, le FCC une majorité en plein mandat. Il y’a beaucoup d’autres choses bonnes choses qui ne sont pas relayées » a-t-il dit

Relativement à son adhésion à l’Union sacrée, Steve Mbikayi parle de sa consistance et les vraies raisons qui justifient son choix.

« Je suis le plus constant des politiciens congolais, les alliances se tissent sur base des intérêts et sur une période. La constance est dans les idées qu’on défend, je n’ai jamais dit que je resterai fidèle à Kabila. On ne peut pas créer un parti politique pour être derrière quelqu’un éternellement. c’est ma base qui m’a demandé de rejoindre l’union sacrée » a t-il précisé

En prélude des prochaines élections présidentielles 2023, plaide pour la création d’une coalition gouvernementale homogène qui soutiendra la candidature de Félix Tshisekedi.

S’agissant du projet de loi pour réserver l’accès à la présidence aux congolais nés de père et de mère, démarche initiée par Noël Tshiani ancien candidat aux dernières élections, parrainé par le député national, Nsingi Pululu, Steve Mbikayi s’est montré favorable à cette idée en disant « le mari doit être prévoyant pour la répudiée la femme avant qu’il ne soit pas trop tard ».

Il fait ainsi allusion aux menaces du parti ensemble pour la République de Moïse Katumbi de quitter l’union sacrée.

Joël Kembongo

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 37 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *