La Fondation katangaise a fait, ce samedi 07 novembre, une déclaration dans laquelle elle a rejeté les consultations initiées par le Président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi. Pour elle, une partie au conflit ne peut donner la solution au problème.

Cette structure qui regroupe les associations socioculturelles de l’espace Katanga a catégoriquement ces consultations au motif que Félix Tshisekedi, autorité morale du CACH, est concerné par ce conflit et ne peut donc pas être juge et parti. Relevant le différents contours de la crise, la Fondation katangaise a fait voir que 3 grandes plateformes politiques sont en conflit et s’entr’accusent. D’une part, le CACH estime que le FCC met les bâtons dans les roues du Président de la République. De l’autre côté, Lamuka considère Fayulu comme Président élu et à ses yeux, Félix Tshisekedi est un président nommé et source de la crise. Un peu plus loin, le FCC accuse le Président de la République d’excès de pouvoir et de violation répétée de la constitution et des lois du pays.

Considérant cette réalité, la Fondation katangaise exige un dialogue sous le regard de la communauté internationale. Elle rejette l’initiative de Félix Tshisekedi et promet de s’opposer contre toute violation de la consultation.

Marion Nzongo

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *