La Jeunesse Kabiliste a organisé ce samedi 14 mars 2020, à la salle Maisha Park, une session de leçons publiques sur le thème ” le Kabilisme : Idéologie et Vision pour l’émergence de la République Démocratique du Congo “. Au cours de cette session à caractère scientifique, sous la modération du Professeur Eddy Thambwe et face à une assistance de près de 2.000 jeunes, sept intervenants se sont succédé à la tribune.

Premier à intervenir, le professeur Félix Momat, Vice-Ministre du Budget, a abordé le sujet intitulé “Le Front Commun pour le Congo: esquisse de la pensée politique de Joseph Kabila”. Pour le Professeur Félix Momat, l’idéologie de Joseph Kabila se résume en 4 idées forces, à savoir : la souveraineté, le Rassemblement, la Réconciliation des Congolais et la Démocratie. Un combat que l’ancien président a, d’après lui, mené en donnant l’exemple de l’ouverture politique, gérant avec des anciens belligérants, des gouvernements issus des pourparlers politiques pour préserver la cohésion nationale et enfin, Joseph Kabila a mené avec réussite le combat de la démocratie à travers 3 cycles électoraux qui ont abouti à la première alternance pacifique et civilisée au sommet de l’Etat.

Julien Paluku, Ministre de l’Industrie, a entretenu l’assistance sur “la participation politique de la jeunesse dans l’histoire politique de la République Démocratique du Congo”. Papy Pungu Lwamba, Vice-Ministre des Ressources Hydrauliques et Électricité, a quant à lui, développé son exposé autour du sujet ” Engagement politique et appropriation du destin collectif par la jeunesse à la lumière de la vision kabiliste”. Valéry Mukasa, Vice-Ministre de la Coopération internationale et régionale, a développé conjointement avec son collègue Papy Pungu Lwamba, le même sujet.

Le Professeur Adolphe Lumanu, qui a commencé son propos par une interpellation de la jeunesse kabiliste, a entretenu l’assistance sur le thème ” l’alternance démocratique en République Démocratique du Congo : historique, portée, enjeux, défis et perspectives “. Il a été suivi de Mme Suzy Badjoko, Vice-Présidente de l’ANADEC, qui a développé un plaidoyer pour la consolidation de la dynamique de promotion des femmes à différents niveaux de responsabilité de l’État.

Enfin, Néné Nkulu, Ministre d’État, Ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale, a axé son intervention sur ” la promotion de la femme aux hautes fonctions politiques : état des lieux et perspectives de la dynamique kabiliste”, avant de féliciter la jeunesse kabiliste pour sa mobilisation et sa détermination dans son engagement.

En définitive, à travers leurs différents exposés riches en enseignements, se recoupant et se complétant, du reste, sur plusieurs points, les orateurs ont, en substance, convié la jeunesse kabiliste à prendre conscience de sa responsabilité, à intérioriser l’idéologie et la vision du Kabilisme dans le cadre de son engagement politique afin de bâtir, dans la paix et l’unité, un Congo fort, prospère, moderne et indépendant.

C’est dans une ambiance bon enfant que s’est clôturée la session des leçons publiques sur le kabilisme.

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *