Les propos récemment ténus par le député national UDPS, Jean Marc Kabund, au cours d’une rencontre qu’il a eu avec les élus du Front commun pour le Congo (FCC) qui venaient d’adhérer à l’Union sacrée de la nation, n’ont visiblement pas plu à d’autres groupes parlementaires qui font également partie de cette structure nouvellement créée par Félix Tshisekedi.

C’est le cas du MS-G7, AMK et Alliés, ainsi que le MLC/ADN, tous proches de Moïse Katumbi et de Jean Pierre Bemba Gombo. Ils l’ont fait savoir dans un communiqué rendu public ce mercredi 20 janvier 2021.

Dans ses mots devant ces anciens partenaires de Joseph Kabila, l’ancien 1er vice-président de l’Assemblée nationale a révélé qu’il avait impression que les leaders d’Ensemble pour le changement et ceux du MLC sont venus détruire l’Union sacrée suite à leurs demandes où l’un exigeait la primature et l’autre la tête de la chambre basse du parlement.

Des révélations que ces groupes parlementaires qualifient de “Contre vérités” dans leur communiqué conjoint. Selon eux, ces propos tenus par le député Jean Marc Kabund, ne reflètent nullement le contenu de la rencontre que le président Félix Tshisekedi avait eu récemment avec les deux leaders.

Pour ces groupes parlementaires, les révélations faites par le président Ai de l’UDPS devant les élus du FCC, n’honorent ni son rang, ni l’obligation de réserve, impératif exigé de tout homme aspirant à des hautes responsabilités d’État.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *